Photo de profil de André Michaud

COMMENT ÇA VA?

Bon dimanche à tous! Bonne journée pour se ressourcer spirituellement.

08:30 Personnellement je me sens bien ce matin. Toujours des rêves du passés, d'un vieux partenaire de travail en rénovation.

Je trouve spécial que je rêve autant au passé. Je me demande si je dois faire un inventaire moral et minutieux à chaque fois? Possible que ce soit une bonne idée d'approfondir ces sujets et d'exposer mes défauts passés pour m'en libérer, pour les transcender.

Alors je dois me poser la question, comment fut ma relation avec cet individu et quels sont mes tors et mes bon coups face à lui.

Dans le contexte du rêve. il s'agissait de la voiture prêtée par son paternel. Une voiture que nous avons utilisée alors que mon camion était hors d'usage.

Ça me rappel qu'à titre d'employé, je fournissais mon vieux Ford Éconoline pour travailler. Ce qui n'était pas rien! Lui il n'avait pas de véhicule. Ça me rappel aussi que vers la fin de notre relation de travail, après son refus de me faire partenaire 50/50, mon état de santé s'est détérioré (alcoolisme/toxicomanie), ce qui lui à causé des soucis dû à mon absence et mon inertie alors que je possédais la voiture de son paternel.

Cette situation de mon passé ressemble à un sabotage de ma part puisque j'étais toujours considéré comme un ti-employé qui faisait profiter de lui. Mes insatisfactions m'ont menés à la destruction de cette relation qui n'était plus constructive selon mon point de vue.

Il est important de noter que j'ai toujours eu un fort tempérament autodestructeur dans le passé. Ça vient de mon enfance! Tsé, quand t'es pas bien dans ta peau d'enfant, dans ta famille de pervers... Ha! Ça c'est un autre sujet dont je ne parlerai pas!

FIN DE L'INTROSPECTION PUBLIQUE.

 


Dimanche.

L'église en avait fait un jour pour le seigneur. Les entreprises en avait fait un jour de congé. La volonté populaire en avait fait un jour pour la famille. Qu'en est-il maintenant que tous mes jours ressemble à des dimanches?

Franchement un homme ce n'est pas fait pour rester sans rien faire. Moi le premier! À défaut d'avoir un emploi, à défaut de pouvoir faire du bénévolat au sein d'organisations à but non lucratifs, je m'occupe avec mon projet de Camion Camper. Cependant il manque la notion de communauté! Je suis toujours seul. C'est pourquoi j'ai commercé à marcher avec le groupe de Marcheur du mercredi (Solidarita*), au Parc du Lac Jérôme.

Le social, la communauté est pour moi ce qui compte le plus. Sans elle je me sens perdu. Noter que ce n'est qu'un sentiment! Le lien d'appartenance à la communauté est très important! Ce sentiment d'appartenance est primordial. Il sert de stabilisateur. Il empêche de se sentir seul au monde, de grandir dans un sentiment d'isolement, de prison, d'inutilité. Le sentiment d'appartenance incarne l'importance qu'à sa vie, sa présence dans l'existence.

Parfois je souhaite qu'on veule me voir, me visiter mais ça n'arrive que très très rarement. Alors je dois aller devant, ne pas m'arrêter à juger de cette situation et rencontrer d'autres gens pour éviter ce sentiment de NON IMPORTANT. Oui. un sentiment qui me laisse croire que je ne compte pour rien. Alors quand je reçois un courriel inattendu d'un membre Solidarita*, je suis bien heureux! Imaginer quand quelqu'un se déplace pour venir me rencontrer! Pour certain, comme moi, il y a des petite choses qui me font de grands bonheurs.

MA GRATITUDE S'EXPRIME! 

   

 


CET ARTICLE SERA MIS À JOUR TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE.

universsoi_molecule-de-solidarite