Photo de profil de André Michaud

RÉFLEXION D'UN GITAN SOUVERAINS*. 

Dimanche le 19 septembre 2021 - jour 44 de ma quête existentielle.

Construire un nouveau monde.

Ce matin ma réflexion se porte sur la condition des gens qui pensent à construire un nouveau monde, celui dont on entend souvent parler de la bouche des membres de Solidarita* en particulier.

J'entend parler hier une personne qui adhère à l'idée de construire un nouveau monde. Cette personne est propriétaire dans un domaine Laurentiens avec surveillance de quartier par les résidents, etc. Cette personne dit, en parlant d'un terrain à vendre en face de chez elle et je la cite: «Il y avait une espèce de Elvis Graton et sa femme qui s'intéressaient à l'achat du terrain en face, j'ai rapidement appelé le propriétaire de ce terrain pour lui confirmer que j'achetais sans même savoir le prix, juste pour ne pas me retrouver avec des "Bougons" devant chez moi!

Avec un peu de recule, cette affirmation m'a vraiment frappé.

Mais comment peut-on construire un nouveau monde, une terre d'Accueil (amour et paix - unité) avec des gens qui pense et agis comme ça? Ceci dit, je crois qu'il y a beaucoup de gens qui veulent construire un nouveau monde mais sous certaines conditions. Serait-ce un nouveau monde ou du pareil au même?

Comme ont dit en Québécois: «On est pas sorti du bois!»

Part II

J'entend parler une autre personne hier, du même groupe, et elle dit: «NOTRE NOUVEAU MONDE» sur un ton très possessif. Cette affirmation m'a aussi frappé. Mais comment peut-on créer un nouveau monde dans la division, dans la possessivité?

Conclusion.

Je crois que nous sommes bien loin d'avoir les Être pour construire ce nouveau monde. Trop de contrôleux. Trop de possessif. Trop de matérialiste, etc. Je crois que nous sommes loin du compte, loin de vouloir vivre en toute simplicité avec un minimum de possession, de biens, de terrains, d'organisations (mairie, région, province, pays). Nous sommes beaucoup trop divisés, même avant l'évènement BIOTERRORISTE de la Covid-19.

Réflexion d'un Gitan Souverain en devenir - André Mosaiika* alias GrandPapaMosa.