Photo de profil de André Michaud

L'attrait plutôt que la réclame.

Bein oui toué! "Nota bene" que j'aime garder la touche "jouale Québécois". Donc, chu pas un expert en la matière, concernant l'attrait, ni en latin d'ailleurs! Cependant j'aime bien ma langue maternel, le français. Également, j'aime bien prêcher par l'exemple.

Bon ça fait déjà beaucoup de sujets en quatre phrases pour une introduction. Je vais essayer de garder ça simple!

Prêcher par l'exemple.

Hé oui! Ne réclamez pas ce que vous n'offrez pas! C'est assez clair et ordinaire!

Donc, personnellement, si je veux vivre dans un monde meilleur, je dois devenir meilleur. De plus, en offrant cette bonté aux autres, je crée cette version amélioré du monde dans lequel je veux vivre. 

Voilà par où ça commence.

Bon, pour ma part j'ai déjà fait du chemin en ce sens et corrigé bein des travers car il fut un temps où j'étais devenu une bête, un prédateur, que dis-je, un monstre! Aie! Jamais auparavant je n'aurais osé dire cela à mon sujet, UN MONSTRE! Mon Égo ne l'aurait jamais permis! MOI! Un monstre!!! HA! HA! HA! HA!

Aujourd'hui j'en ris! Je n'agis plus dans le vice. J'ai certes encore des pensées tordues mais je ne leurs accorde plus aucun pouvoir. Cependant je compulse quand même dans la nourriture et je sais que je mange mon mal de vivre en ces temps de tyrans. Or, ces dites pensées vicieuses sont désormais dépassés, devenues pratiquement insignifiantes! Je choisi de continuer à vivre au quotidien dans cette version du monde amélioré que je crée un jour à la fois. C'est un choix! Un choix pour de bonnes heures possible. Du bonheur quoi!

Vous! Vous faites quoi pour vous améliorer et créer un monde meilleur?

Je vous laisse la réponse en espérant que vos actions soient quelque peu dénudées d'intérêts personnels. À moins que ce soit trop difficile d'agir seulement pour améliorer le sort du monde, de son prochain, de ses enfants! Vôtre Égo est peut-être très dominant chez vous? Tuer pour gagner? Perdre la raison pour avoir raison?

Certainement ne pas combattre le feu par le feu.

Répondre à des abus par de l'abus c'est assez ordinaire! Qu'on se le dise! C'est valable pout tout. Combattre la violence par la violence, nul! Répondre à un impoli par une impolitesse, nul! Alors comment répondre à Legault? Foutue bonne question! Comment répondre à ce tyran et ses sbires.

Ma première pensée: «PAR LA BOUCHE DE MES CANONS!» Me dis-je instinctivement! Mais non, je ne suis pas sur le bon chemin. Je cherche. Je cherche.

Transformer le Québec en commençant par soi.

Créer. Créer! Mais quoi? Que puis-je créer sur mon plan personnel qui pourrait mener à un changement de gouvernance, de structure dans nos institutions, nos gouvernements? En cela réside la vrai question. 

Certes l'occasion nous est donnée d'identifier nos tyrans, dirigeants de toutes sortes, sous-fifres, afin de les juger pour crime contre l'humanité. À cet effet je dirais, à vos crayons et je répète, NOTA BENNE! NOTA BENNE le plus clairement que possible, dans des contextes précis et concis, qui sont-ils, que font-ils et/ou ne font-ils pas?

Peut-être verrons nous un jour la justice défendre les peuples à la saveur du procès de Nuremberg, en autres!

Mais le problème est différent de celui jadis. Il était l'international ce tribunal or, je dirais qu'ont est dans une TROISIÈME GUERRE MONDIALE et qu'il faut traiter le mal de l'intérieur. C'est une version de type CANCER. Ça va prendre de la "chimiothérapie" pour traiter l'état de chaque gouvernance dans chacune de nos institutions, dans chacune de nos provinces, dans chaque pays, continents, finalement, mondialement!

Créer. Créer! Mais quoi? Un équivalent de la chimiothérapie pour le cancer. Je cherche! Je cherche! Une pensée magique qui pourrait infiltrer le système malade...

Gagnant à vie! Dénoncer vos tyrans et leurs sbires! Salaire garanti jusqu'à la retraite. Devenez un préretraité de Loto Québec!

Ha non! Je suis encore tombé dans le "patern" de combattre le feu par le feu!

Créer. Créer! Mais quoi? Que puis-je créer sur mon plan personnel qui pourrait mener à un changement de gouvernance, de structure dans nos institutions, nos gouvernements? En cela réside la vrai question. 

À suivre!