Ces derniers jours.

Ces derniers jours je suis empreint d'une fatigue exacerbante. Hier je n'ai point mis le nez dehors mais aujourd'hui j'y suis allé sans trop de motivation. Je ne parlerai pas de jeudi. C'étais pas mieux!

C'est une situation ponctuelle. Ça m'arrive quelques fois par an. Particulièrement si je n'ai pas de routine, soit au travail, soit dans le bénévolat, soit autrement.

Je perd le Nord. Mon sommeil deviens désordonné. Je me désillusionne. Je me perds en quelque sorte.

Je me console en me disant qu'autrefois c'était pire. J'étais confus comme on ne peut que difficilement l'imaginer et ça durait longtemps avant que je puisse fonctionner à nouveau. Des semaines, des mois.

J'avoue que je n'en suis plus là. Ces moments de délaissement, d'abandon, de perdition ne durent que quelques jours. En moyenne trois.

J'en profite pour faire le lien avec le Pyramide de Maslow*. J'ai beaucoup de besoin non comblés. Depuis fort longtemps. Petit à petit je deviens sédentaire, synonyme de solitude. Je n'arrive pas à combler mes besoins sociaux, de complicité, de partenaire, etc.

Enfin, je ne suis pas mourant. Je vais me relever comme je le fais toujours.